03 février 2010

Interview TV Pete scénariste de « Welcome to the hell »

- Vous pouvez nous raconter comment ce film est né ? Quand est-ce que SS est intervenue dans le financement ?
- Dés le début. Nous cherchions une maison de production et nous avons envoyé le scénario un peu partout. La maison de SS nous a répondu la première. Nous nous sommes rencontrés au siège de la société, c'est SS elle-même qui nous a accueillis. Elle a commencé par nous dire qu'elle était prête à monter le film avec nous. Joe et moi, on n'y croyait pas ! Puis elle a rajouté : « J'ai une proposition à vous faire ». J'ai tout de suite pensé : « Bien sûr, c'était trop beau ». Mais j'avais tort parce que c'était un marché honnête : elle voulait jouer dans le film mais seulement avec une actrice qu'elle allait nous présenter et que nous pouvions refuser. Dans ce cas-là, elle financerait le film sans jouer. Joe et moi, on s'est regardés. Joe a dit : « Nous serions ravis de la rencontrer ». SS nous a montrés un spot de pub que Vic avait tourné. On s'est dit : « Aprés tout, un film avec SS, ça se refuse pas ». On n'avait pas d'idée sur l'actrice qui devait jouer la nièce, alors, pourquoi pas Vic ?
- Toutefois, le scénario a été retouché ?
- Oui, bien sûr, comme tous les scénarios à Hollywood. On a modifié quelques trucs : les prénoms des personnages, les relations tante-nièce ont été étoffées, en fait Vic a vu son rôle gonflé par rapport à la première version. Les plus grandes modifications ont eu lieu pendant le tournage. On s'est beaucoup inspiré des relations SS-Vic. On n'avait pas tellement le choix : Vic est une fille très chouette mais elle était morte de trouille et ça se voyait. Puis, un jour, elle a décidé d'être elle-même et elle a pris chaque scène comme dans la vraie vie. Avec SS, ça a bien marché, elle a répondu du tac-au-tac. Bon, bien sûr, ça correspondait pas toujours au niveau des dialogues mais Vic a toujours suivi l'histoire. Donc il y avait juste quelques retouches à faire pour garder la cohérence de l'intrigue. Et ça tournait. C'était le seul vrai problème, on ne pouvait pas demander à Vic de rejouer une scène, elle était toujours mauvaise à la deuxième prise.
- Il paraît que Vic, les premiers jours, a accumulé les gaffes ?
- Ouais. Elle venait pour la première fois sur un plateau, il a fallu lui apprendre à rester dans le champ, à ne pas se cogner à la caméra, à ne pas parler trop vite... Elle a très vite compris et à la fin, je crois qu'elle a oublié la caméra. Je pense même qu'elle ne s'est pas rendu compte que tout ce qu'elle disait était enregistré. Elle s'en est aperçu plus tard au premier visionnage du film. Elle nous a accusé en rigolant, même si on sentait que ça lui plaisait pas, elle nous a accusé de lui avoir volé une partie de son intimité. Mais c'est elle qui a introduit ce naturel, cette façon d'être. Joe n'a pris que ce qu'elle lui a donné. Et ça marche !
- Merci d'avoir répondu à nos questions et bonne chance pour la suite.
- Merci.

Posté par Elbot à 15:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires sur Interview TV Pete scénariste de « Welcome to the hell »

Poster un commentaire